Philippe Legendre et Francis Longueve sont consultants en restauration et hôtellerie. Ils partagent le goût de l’excellence et ont travaillé dans les plus grands palaces d’Europe : Hôtel George 5 pour Philippe Legendre, et Hôtel de Paris à Monaco pour Francis Longueve.

Leur complicité, longue de 30 ans, et leurs liens professionnels font d’eux un duo incontournable pour mener à bien des projets dans l’hôtellerie et la restauration.

Pour une quête d’amélioration et de performance, la prise en charge de l’établissement peut se décliner sous 3 axes :

1. Un entretien formel avec les propriétaires, investisseurs et/ou gestionnaires, afin de percevoir les spécificités de l’établissement et de définir les objectifs, les priorités et la méthode de travail qui sera mise en vigueur, comprenant :

  • Historique de l’établissement.
  • Organigrammes en vigueur.
  • Résultats et objectifs de gestion.
  • Résultats et objectifs commerciaux.
  • Résultats et objectifs qualitatifs.
  • Climat social de l’entreprise.
  • Priorités du « management ».
  • Proposition d’un plan de travail.

2. Un état des lieux global, visant à établir un constat/audit en temps réel de la situation présente, comprenant :

  • Contact avec les dirigeants opérationnels (Comité de direction).
  • Visite détaillée de l’établissement (état du bâtiment, des installations, maintenance, lieux publics, lieux privés, ….).
  • Contact avec les N-1, équipes sur le terrain, représentants du personnel (si existant).
  • Etude des comptes d’exploitations (historique, budgets, revenus, résultats,…).
  • Etude du service commercial (historique, force de vente, plan d’action, objectifs, résultats, positionnement,…).
  • Etablissement d’un rapport visant à mettre en évidence les aspects positifs, négatifs, et les axes d’amélioration.

3. Une proposition de plan d’action détaillé, chiffré doté d’un calendrier de mise en œuvre, comprenant :

  • Présentation aux propriétaires, investisseurs et/ou gestionnaires du constat/audit. argumenté, suite aux observations effectuées.
  • Proposition d’un plan d’action argumenté, détaillé et chiffré.
  • Projection calendaire de la mise en œuvre.

  Cette énumération non exhaustive met en avant les actions essentielles à mener qui auront été au préalable validées par le « management ». Une clause de confidentialité sera a priori signée par l’intervenant. Des actions traitant de résolutions de problèmes spécifiques sont étudiées pour une intervention ciblée.